107ima seanza di u cunsigliu d’amministrazione di l’oehc

 

Discorsu di u Presidente di l’oehc , Saveriu Luciani

 

Salute à tutti

 

Eccuci adduniti quì per l’ultimu Cunsigliu d’Amministrazione di sta mandatura, chì ci hè parsa più chè corta. Ch’ella mi sia cuncessa stamane, per l’occasione, di tricà à pena, in principiu di seanza, l’ultima seanza, per cappià unepoche di parolle di stu passu presidenziale. Rien ne me destinait, dans mon engagement militant, à débarquer un jour avenue Paul Giacobbi pour présider un office, comme rien ne me destinait à faire partie du premier Exécutif nationaliste.

 

Autant vous dire que j’ai essayé de faire de mon mieux, au cours de ces deux courtes années, pour répondre aux attentes et à l’honneur que me faisaient le Peuple Corse et Gilles Simeoni. D’aucuns diront que rien n’est simple, et rien n’est jamais simple, en politique, comme dans la vie. Je crois malgré tout, comme le dirait un vieux compagnon de route, que j’ai fait le job, avec vraisemblablement des imperfections et des erreurs. Hè cusì. Mais qui n’en aurait pas fait à ma place. En toute humilité je pense pourtant avoir répondu à bon nombre d’attentes, sans compromission, sans reniement et sans complaisance. Il en reste certainement. Je les laisse volontiers à mon/ ma successeur. Quale hè chì sà ? Ici, j’ai appris que le chantier était permanent et que tout reste toujours à faire.

 

Ici, ce matin, je n’entends nullement présumer de l’avenir, proche ou lointain. Ce que je retiendrais, quoi qu’il arrive, c’est que désormais la question de l’eau, de sa maitrise et de sa gestion sont des enjeux essentiels pour les mandatures à venir. Mais avant de faire un retour rapide sur l’action passée, j’en profite d’abord pour remercier les membres du CA pour leur présence, leur action et souvent leur soutien. Nous partageons tous le même espoir d’être, les uns et les autres, en adéquation avec notre feuille de route, du pays d’où l’on vient au pays où l’on va. J’en profite aussi pour vous dire à tous l’honneur que j’ai eu de présider ce grand outil d’aménagement de l’île. J’y ai découvert des femmes et des hommes que jamais mon parcours militant n’aurait imaginé jusqu’à décembre 2015. J’y ai apprécié leur travail, leur engagement, leur intégrité et leur sens des responsabilités, toujours au service de la Corse.

 

Je n’ai pas d’émotion particulière, mais beaucoup de gratitude pour celles et ceux qui m’ont supporté, accompagné, encouragé et même contredit. Avec, je l’avoue, mais je ne prononcerai pas de nom ou de prénom, un immense merci à mes voisins et voisines du deuxième étage. Ça a été pour moi, je le dis très simplement, un beau moment de vie, où j’ai beaucoup appris. Voilà, c’était pour ceux qui sont présents ici ce matin, et pour d’autres qui sont sur le terrain et qui assument.

 

Avant d’aborder l’ordre du jour, permettez-moi aussi un retour sur ces deux années, pour constater les efforts entrepris pour répondre à une situation financière fortement dégradée. Pour constater aussi la gestion responsable de nos services en proie à une année de sécheresse exceptionnelle. En effet, la Corse n’a pas connu de rupture d’alimentation en eau, malgré, par endroits, une surconsommation avérée.

 

Ce que retiennent désormais les corses, c’est les signes alarmants du changement climatique en Méditerranée, l’incontestable nécessité d’aménager la Corse en équipements hydrauliques, répondre au défi climatique par un défi politique d’adaptation durable qui jette les fondements d’une véritable politique de l’Eau. Notre communication, novatrice et pour le moins efficace, mise en place dès l’été 2016, continuera à vulgariser un discours, et bien plus que ça, un état d’esprit, pour sensibiliser les corses et les rendre acteurs de leur propre destin. 

 

Ce que retiennent pour l’heure les agents, c’est, en l’espace de 14 mois, la réorganisation de la quasi-totalité des grands services, notamment la Création de l’Agence Comptable(facturation semestriellede tous les abonnements permettant de ramener le montant des créances clients de12 M€ à 5.9 M€ au 30 juin 2017),etd’un service clientèle opérationnel,la restructuration des services techniques (SE et SI), cœur de l’activité de l’OEHC, et du service financier (SAEF).

 

De plus, et cela dans l’optique de la Collectivité Unie et de l’obligation de diversifier les activités du Laboratoire, une double vocation « analyse de l’eau / analyse de l’air intérieur » sera tout prochainement confirmée.

 

Dans le but d’une meilleure gestion de la ressource en eau sur l’ensemble du territoire et pour un partage équitable entre les différents usages de l’eau (irrigation, alimentation destinée à l’eau potable, hydroélectricité, protection des milieux aquatiques), la Corse doit se doter d’outils permettant de planifier durablement la mise en œuvre d’une véritable politique de l’EAU dans toutes ses dimensions ; « Acqua Nostra 2050 » et un « Plan Pluriannuel d’Investissement » répondront efficacement à la problématique.

 

Alors, si la démarche de modernisation entreprise par l’OEHC propose des réponses aux impératifs de l'économie de soutenabilité liée à la gestion de l'eau en intégrant les notions de développement durable, elle pose aussi, et pour l’avenir, la question institutionnelle qui doit proposer à la Collectivité Unie un cadre statutaire rénové, élargissant le champ de ses compétences dans ce domaine devenu stratégique en méditerranée.

 

De façon plus opérationnelle, ce sont déjà près de 16 M€ de travaux qui ont été programméssous maîtrise d’ouvrage O.E.H.Cdont 11,7 M€ subventionnés par la C.T.C.  A ce jour, 5 M€ ont été réalisés. Pour l’année 2018, il est prévu de réaliser 8,7 M€ de travaux subventionnés à hauteur de 8,5 M€ par la C.T.C. Il s’agit principalement de travaux liés à la sécurité des barrages et imposés par la réglementation de ce type d’ouvrage, à la mise à niveau de conduites de transfert, aux déplacements de canalisations de gros diamètre.

 

Sous maîtrise d’ouvrage C.T.C(subventionnées au titre du PEI à hauteur de 63%),des opérations structurantes concernant l’aménagement hydraulique de la Corse ont été programmées, notamment les études de nouveaux ouvrages, l’amélioration des transferts d’eau avec la réalisation de nouvelles stations de pompage et canalisations connexes et l’amélioration des rendements de réseaux via le changement de conduites vétustes et la mise en place de débitmètres sectoriels.Le montant total des opérations s’élève à près de 63 M€ dont 30 M€ ont été déjà réalisés. Entre 2018 et 2022, il est prévu de réaliser les 32 M€ complémentaires.

 

Parmi les propositions majeures au service du développement, de l’aménagement hydraulique et de la prise en compte des conséquences du changement climatique sur la Corse, vous savez qu’un Plan de Bassin d’Adaptation au Changement Climatique(PBACC) engagé en 2017 délivrera ses grandes orientations au printemps 2018, et que nous engagerons, en négociant pied à pied s’il le faut avec l’Etat, unPlan stratégique d’aménagement du territoire, Acqua Nostra 2050 couplé auProgramme Pluriannuel d’Investissement Hydraulique et Energétique.

 

Voilà, je n’entrerai pas plus loin dans le détail de ce que j’appelle un chantier permanent, mais je crois utile de préciser, une fois de plus, le nécessaire et crucial changement de braquet à opérer, en termes d’aménagement du territoire et de vision prévisionnelle. Cela pose la question de l’après-PEI, et surtout de la volonté des hommes qui s’inscriront dans cette action d’optimisation de la gestion, de la production, de recherche de solutions, d’élargissement de l’actuel champ de compétences de notre collectivité. L’essentiel reste la Corse, et l’avenir de nos enfants et des générations à venir.

 

Eccu ciò chì mi paria utule di dìvvi, nanzu d’apre s’ultima seanza di stu cunsigliu d’amministrazione. Je précise que ce n’est pas un testament, mais un message d’espoir. Avà pudimu passà à l’ordine di u ghjornu.

Partager
New accueil 2018

OEHC
Avenue Paul GIACOBBI
B.P 678
20601 BASTIA
Tél. : 04.95.30.93.93
Fax : 04.95.30.50.29

Actualités

CA décentralisé de l'OEHC, en Balagne

 

L'OEHC a organisé son premier conseil d’administration décentralisé, en Balagne.

Travaglii di rinnuvillamentu di a canalizazione di l' Asinau

 

L’OEHC poursuit ses travaux de renouvellement de canalisation. Cette fois sur la conduite 400 mm de l' Asinau, avec le remplacement de la conduite en acier.
 Des travaux nécessitant une préparation importante en termes de sécurité et de stratégie de mise en place.

 

Le dispositif de prélèvement sur la Figarella : un apport complémentaire pour le barrage d'E Cotule

 

Suite à une année 2017 particulièrement sèche, le remplissage naturel du barrage d’E Cotule s’élevait seulement à 46% de sa capacité de stockage, durant la période hivernale.

Risque de pénurie d’eau dans le Cap Corse

 

Réunion entre l’OEHC et les communes du Cap Corse

Une première européenne sur le barrage de l'Ortolu



Rénovation intérieure et extérieure de la canalisation principale (prise et vidange) du barrage de l'Ortolu

Chantier de renouvellement  des conduites en acier du barrage de Figari

 

En amont de la saison estivale, l’OEHC a programmé plusieurs opérations de maintenance sur ses ouvrages.

Saveriu Luciani élu à la présidence du comité de bassin de Corse

 

La création de la Collectivité de Corse, au 1er janvier 2018, ainsi que la prise en compte des nouveaux périmètres et compétences des Communautés de Communes insulaires, vient modifier la composition du Comité de bassin de Corse et permettra l’intégration d’acteurs de la biodiversité.

Rencontre entre l'OEHC et le monde agricole

 

À l’initiative du Président de l’OEHC, une réunion d’information s'est déroulée la semaine dernière en présence des représentants de l’ODARC, de la chambres régionale et départementale d’agriculture et des représentants des filières agricoles.

Enquête publique

 

Ouverture de l'enquête publique en vue de la mise en place de servitudes d'utilité publique dans le cadre du renouvellement de la conduite du Fium'Orbu.

Maître d’œuvre: Office d'Equipement hydraulique de Corse